top of page
Chien Animal De Compagnie

L’éducation ou les « bonnes manières » canines

 

L’éducation canine est indispensable dans la société humaine, pour des raisons de loi, de sécurité, de savoir-vivre et de respect de chacun.

Par ailleurs, elle a un rôle essentiel dans l’équilibre du chien car c’est grâce à elle que l’humain peut intégrer son  chien dans l’environnement humain, lui permettre de « partager » sa vie par la transmission des codes sociaux humains tout en respectant ses codes sociaux

Enfin, elle sert aussi à protéger le chien de lui-même, des humains et des autres chiens.

Elle permet de poser les cadres de vie et de respect de la hiérarchie pour la stabilité du chien, cadre dans lequel une relation de confiance et de complicité pourra naître entre l’humain et son animal.

A l'ANCA, nous n'éduquons pas que les chiens...Nous éduquons les humains à éduquer leur chien. 

En effet, un éducateur traditionnel va faire des merveilles sur un chien, que l'humain ne réussira pas à reproduire car l'éducateur n'aura pas forcément pris en compte la RELATION entre le chien et son humain.
Nous apprenons aux humains à modifier leurs postures, leurs intonations, leurs mouvements. Nous leur redonnons confiance en eux, confiance communiquée au chien qui le rendra au centuple en connivence.

ATTENTION : l’éducation se pratique sur un chien STABLE et EQUILIBRE, bien dans ses papattes.En effet, comme vous l’avez certainement lu sur l’onglet « comportementaliste », nous passons D’ABORD par une phase de résolution du problème comportemental du chien, avant de l’éduquer. En effet, il est fortement décommandé d’éduquer un chien sur un problème de comportement. L’éducation, en conditionnement classique ou opérant, autrement dit en répétition d’ordres, en apprentissage, peut aggraver un comportement déjà installé chez le chien, pour apporter, dans le pire des cas, des aggravations sur de l’agressivité ou de l’anxiété.

LAISSE.jpg

LES BENEFICES DE L’EDUCATION CANINE

 

AU QUOTIDIEN

L’éducation d’un animal domestique apporte un cadre dans lequel l’humain et l’animal peuvent développer une relation complice et harmonieuse dans le respect des codes de chacune des espèces.
Au niveau sociale, elle est indispensable dans la régulation du bien-vivre en société.

 

LOI

Le Code Rural et de la Pêche maritime, le Code Civil (articles 1242 et 1243)  et le Code Pénal (R 622-2)

posent le cadre de légifération d’un propriétaire d’animal domestique,

« Le propriétaire d'un animal, ou celui qui s'en sert, pendant qu'il est à son usage, est responsable du dommage que l'animal a causé, soit que l'animal fût sous sa garde, soit qu'il fût égaré ou échappé ».

Il en est responsable civilement (réparation des désordres) et pénalement (amendes)

Le fait que l’animal provoque un dommage alors qu’il a été perdu ou qu’il s’est échappé ne dédouane pas de sa responsabilité la personne qui en a la garde.

Pour une promenade ou garde de quelques heures, le propriétaire reste pleinement responsable.

On parle de « transfert de responsabilité » pour une garde de plusieurs jours, le « gardien » temporaire est responsable des dégâts éventuels causés par le chien.

 

ASSURANCE HABITATION

-L’animal est enfin considéré comme un « être doué de sensibilité », mais dans l’univers des assurances, il est toujours considéré comme un « bien ». Il est donc inclus dans les biens couverts par une assurance Habitation incluant la Responsabilité civile. L’assurance couvre les dommages causés à des tiers, mais pas sur les proches de l’assuré. Il est important de se renseigner auprès de son assurance lors de l’adoption d’un animal domestique.

-En cas de morsure d’un tiers, le propriétaire doit déclarer l’incident et l’animal mordeur en mairie.
Le chien mordeur sera placé sous la surveillance d’un vétérinaire pendant quinze jours, avec trois visites obligatoires en cabinet. Il sera aussi soumis à une évaluation comportementale.

-En cas de dégâts matériels, Le sinistre doit être déclaré à l’assureur, mais il n’occasionne pas d’évaluation comportementale. Il n’entraîne pas non plus de malus ou de surprime.

-Chiens de catégorie 1 et 2 : Ces chiens sont exclus de l’assurance multirisque habitation par défaut. Il faut souscrire une assurance obligatoire. De plus, le propriétaire doit posséder plusieurs documents – dont une évaluation comportementale menée par un vétérinaire habilité.

 

SECURITE

Celle du chien, du maître, et de tout ce/ceux qui les entoure, connus ou inconnus.

-La sécurité du chien :  Lui éviter des dangers en lui apprenant à gérer ses émotions et amenuiser ses instincts.  Un chien parfaitement éduqué à «au pied » ou « tu restes », est facilement orientable dans une vie urbaine. Il ne traversera pas la rue sans l’accord de son humain.
 

-La sécurité de la famille : Il existe encore un très grand nombre d’accidents domestiques dû à une mauvaise éducation du chien qui va se retourner contre ses maîtres. Le chien n’a pas appris la gestion de ses émotions car il n’est pas respecté dans ses besoins, notamment dans sa position dans le groupe.
Une éducation ferme dans un cadre aimant est la clé de la sécurité de chacun. Les ordres de base doivent être acquis dès le plus jeune âge.

 

-La sécurité des inconnus (humains & animaux) : Un chien qui a appris le contrôle et l’obéissance sera serein en promenade et en contact avec des inconnus. Il ne leur sautera pas dessus, il ne leur aboiera pas dessus, il ne les effraiera pas.

Quand le chien est bien éduqué, il est plus facilement « acceptable » par l’extérieur, notamment par les humains n’aimant pas les animaux. Les sorties sont détendues et agréables.

SOCIABILISATION

et

SAVOIR-VIVRE ENSEMBLE

meute.jpg

L’éducation permet d’emmener son chien dans n’importe quel lieu et situation (magasin, promenade, marché…etc).

Le principe de l’éducation est de l’habituer à toutes les situations d’un univers dit humain : bruit de voiture, hurlements, feux d’artifice, foule, monde citadin, monde campagnard, enfants brusques et joueurs, trottinettes, scooters, camions, etc.

L’éduquer à notre monde prévient des dangers du quotidien et permet d’amenuiser ses instincts (courir après un chat, relever une piste)

 

La sociabilisation va de pair avec la socialisation : les règles de vie entre congénères d’une même espèce.

Il est primordial d’entretenir des interactions avec d’autres chiens domestiqués pour que le chien reste à sa place…de chien, reconnaissant les siens et ne se coupant pas de ses propres codes sociaux.

 

En bref, la sociabilisation représente des règles de vie à respecter en société. Elle pose des limites et enseigne au chien les « bonnes manières dans le monde des humains ».

FAMILLE HEUREUSE_edited.jpg

UNE RELATION DE QUALITE

AVEC SON CHIEN

L’éducation permet aussi et surtout de développer une véritable connivence entre le chien et son maître.
Quel bonheur quand le chien obéit sur un regard, et juste un regard à son humain !

Cette relation qui paraît extraordinaire par les autres, tient en l’instauration d’une relation de totale confiance mutuelle et de respect des besoins du chien.

 

Satisfaire les besoins de son chien

-Un chien bien dans ses papattes est enclin à se montrer complice. Il faut veiller à ce que ses besoins soient comblés. Besoins alimentaires, avec des rations équilibrées et nutritives, mais aussi physiques et intellectuels : lui permettre de se décharger son énergie par des promenades longues en liberté, de stimuler son odorat, de jouer avec des congénères, de développer son intelligence avec des jeux (l’éducation est le meilleur jeu qui soit), le rendra incontestablement plus heureux et attaché à son maître.

-Veiller sur sa santé est aussi un moyen de vous rapprocher du chien. Il sera reconnaissant au maître de le soulager de ses maux. Prendre soin de l’autre renforce l’amitié.

-Il n’y a pas de « petits » besoins, tout est prétexte à tisser des liens : une gamelle d’eau toujours disponible, un panier confortable à l’écart du passage pour respecter sa tranquillité, des moments d’implication avec lui, toutes ces attentions concrétisées par des ACTES seront reçus par le chien comme des marques de soin le mettant en confiance. Encourager et récompenser son chien quand il adopte les bons comportements renforceront sa confiance. Ces moments créent des associations positives et cela resserre inévitablement les liens.

 

Communication et écoute mutuelle

L’entente mutuelle passe par une bonne communication entre l’humain et le chien. Le maître doit savoir décoder le langage corporel de son compagnon, comprendre ses signaux qui expriment ses émotions, pour pouvoir y répondre de la façon la plus adéquate possible.

En comprenant l’état dans lequel se trouve le chien, en se montrant à l’écoute de son stress, sa frustration, sa tristesse, sa gaieté ou son enthousiasme, l’humain pourra réagir de manière cohérente et appropriée. Le chien se sentira compris, soutenu, et la connivence s’installera d’elle-même.

Par ailleurs, lorsque le chien est bien éduqué, il est en lien constant avec son humain.

Dans toutes les circonstances du quotidien, ce lien d’écoute mutuel permet aux deux de se sentir détendus et apprécier tous les moments ensemble, en promenade en liberté, en ville en laisse, en famille, au restaurant, le chien se sent à l’aise avec son maître car il sait qu’il est respecté.

AMOUR, JEU

et

TENDRESSE

BEBE LABRADOR.jpg

Par-dessus tout, quand le cadre est posé, la relation d’amour inconditionnel entre l’humain et son chien peut s’épanouir pleinement.
Le chien nous enseigne à chaque moment d’être « ici et maintenant » : profiter de chaque petit moment, se reconnecter avec son âme d’enfance, se laisser aller dans des moments de complicité, jouer avec lui comme un enfant, offrir un monde de tendresse à travers les câlins, cette tendresse qui disparait de notre quotidien stressé.
Le chien nous apprend aussi à prendre le temps, le temps de se promener, de sentir les odeurs de la forêt, de s’émerveiller sur la pousse d’une plante, de ressentir sur sa peau le soleil ou le froid et la pluie, car oui, quand on aime et respecte son chien, on se promène avec lui tous les jours, même en plein hiver !

Le chien nous reconnecte à ce que certains nomment l’amour inconditionnel, l’amour de l’autre sans jugement et sans attente. Notre chien nous aime pour…qui nous sommes. Il nous enseigne à l’aimer pour…qui il est.

Quand on décide d’adopter un chien, on souhaite qu’il partage notre vie, nos passions, nos sorties etc. Lui fournir une bonne éducation c’est l’intégrer pleinement à notre quotidien et créer la plus belle des complicités .

bottom of page